retour

Comité de Lecture du jeudi 22 mars 2018




Barry
ROMAN irlandais
Sebastian BARRY
"DES JOURS SANS FIN"
258P-Joëlle Losfeld 2018 -3*
 MOTS CLÉS:
Amérique-Guerre-19ème siècle

Chassé d'Irlande par la Grande Famine, Thomas Mc Nulty vient tenter sa chance en Amérique. Sa destinée se liera à celle de John Cole, l'ami et amour de sa vie. Tour à tour, Thomas et John combattent les indiens des grandes plaines de l'Ouest, se travestissent en femmes pour des spectacles et s'engagent du côté de l'Union dans la guerre de Sécession. Malgré la violence des descriptions de ces guerres où ils subissent la peur, la faim, le froid, se dessine cependant le portrait d'une famille aussi étrange que touchante, composée de ce couple inséparable, de Winona leur fille adoptive sioux et d'un vieux poète noir comme grand-père. Barry offre dans ce roman une réflexion sur ce qui vaut la peine d'être vécu dans une existence âpre et difficile. Excellent livre.
Lu par Nicole Parpirolles - BPT Beaulieu
blondelROMAN français
 Jean-Philippe BLONDEL
"LA MISE À NU"
252P- Buchet-Chastel 2018 - 3*
MOTS CLÉS :
Solitude-Nostalgie-Thriller psychologique

Louis Claret un professeur vieillissant habite en province. Séparé de sa femme depuis quelques années, ses filles vivant désormais des vies très différentes de ce qu'il avait imaginé, il se laisse bercer par le quotidien. Sans réfléchir, pour remplir une soirée bien vide, il se rend au vernissage d'une exposition de peintures d'Alexandre Laudin, un ancien élève, jadis très effacé, mais devenu une célébrité dans le monde artistique. Il ne se figure pas un seul instant à quel point ces retrouvailles vont bouleverser sa vie. La Mise à nu parle de ce qu'on laisse derrière soi, au bout du compte. Des enfants. Des amis. Des livres ou des tableaux. Blondel, dans une veine très personnelle, évoque avec finesse ce moment délicat où l'on commence à dresser le bilan de son existence tout en s'évertuant à poursuivre son chemin, avec un sourire bravache.
Lu par Francine Bragantini - BPT Juan les Pins
ferrisPOLAR  écossais
Gordon FERRIS
 "LES ADIEUX DE BRODIE"
 442P-Seuil-Cadre Noir 2018 – 3*
 MOTS CLÉS :
Écosse-Plan Marshall-Banque-Enquête

Brodie, ancien policier puis agent en 1945 du MI5 est actuellement journaliste. Un jour, il est convoqué par la femme richissime d’un directeur de banque. Celle-ci lui annonce que son mari a été enlevé sous ses yeux, que les kidnappeurs demandent une rançon  et que c’est lui qui doit se charger de l’échange. Commence alors pour Brodie toute une succession d’ennuis puisque quand il arrive au lieu de l’échange, le banquier est mort et il est accusé du meurtre .Roman vivant thriller autant que roman noir qui nous promène dans l’Écosse de l’immédiat après-guerre. Suspense soutenu, personnages attachants, lecture facile.                                    
Lu par Christianne Vulvert - BPT Cagnes sur mer



plamandonROMAN québécois
Eric PLAMONDON,
"TAQAWAN"
 196P - Quidam éditeur 2018 - 3*
 MOTS CLÉS:
Taqawan(saumon)-Indiens-
Québec-Traditions

Le 11 juin 1981 trois cents policiers de la sûreté du Québec s’emparent des filets de pêche des indiens Mig’maq : émeutes, répression sévère et crise de grande ampleur pour le Canada. Une adolescente disparait après son viol, un agent des forêts donne sa démission, un vieil indien vient aider et une jeune enseignante française découvre la complexité de cet immense pays. Et il y a le saumon, le Taqawan qui remonte la rivière vers son origine. Un roman de luttes, d’amour, de pêche, de meurtres et de rêves brisés aussi bien que de légendes, de réalités du passé et du présent de ce peuple millénaire -les amérindiens - bafoué dans ses droits. C’est une belle histoire, basée sur des faits réels, qui mêle histoire du Canada et légendes pour faire un roman noir car la noirceur des derniers conquérants fait froid dans le dos. Un roman fort.
Lu par Elisabeth Biasibetti - BPT du Port
tempestROMAN anglais :
Kate TEMPEST,
"ÉCOUTE LA VILLE TOMBER"
 425P - Rivages 2018 - 3*
 MOTS CLÉS : Londres-Jeunesse-Drogue

A Londres de nos jours. Trois jeunes gens, Becky, Harry et Leon s'enfuient en voiture avec une valise pleine d'argent. Puis le roman reprend le parcours de chacun : Becky est danseuse, mais pour vivre elle est aussi serveuse et masseuse ; Harriette, dite Harry, travaille dans les ressources humaines, mais aussi elle deale de la cocaïne à des cadres supérieurs ; Leon est en quelque sorte son garde du corps. Peu à peu l'auteur dévoile les rêves et les déceptions de ces jeunes gens qui se tournent vers l'alcool et la drogue, mais qui ont aussi envie de réussir. Roman très fort, sombre mais optimiste, poétique et percutant, décrivant une jeunesse qui, malgré les difficultés, veut vivre intensément. Kate Tempest s'impose comme "la voix unique de notre époque" (The New York Times).
Lu par Geneviève Chauvet - BPT du Port
WernerROMAN américain
Ursula WERNER,
"CET ÉTÉ-LÀ À BLUMENTAL"
326P-Mercure de France 2018 - 3* - MOTS CLÉS : Nazisme-Allégeance-Secret

En juillet 1944, la fin est proche pour le 3ème Reich. La famille Eberardt s'est mise à l'abri dans sa maison de campagne de Blumental. Le grand-père Oskar est un ministre d'Hitler alors que sa fille Marina aide le pasteur du village à faire passer des réfugiés juifs polonais dans la Suisse toute proche. Elle vient de cacher deux fillettes dans leur propre cave quand le Führer, de passage à Blumental, prie son ministre de lui offrir le thé dans sa maison. Le suspense est angoissant. Très beau roman, plein de tendresse et d'humanité.                                                
 Lu Par Marguerite Gautier - BPT Beaulieu


Livres non retenus par le Comité de lecture


JerusalmyROMAN français
 Raphaël JERUSALMY,
"LA ROSE DE SARAGOSSE"
189P - Actes Sud 2018
MOTS-CLÉS:
Inquisition-Art de la gravure-Religion

Dans l’Espagne du 15ème siècle, l’histoire commence par l’assassinat d’un prêtre de l’inquisition le père Arbuès, le Grand Inquisiteur Torquemada charge son indic, Angel Maria Ruiz de la Cruz d’enquêter sur le crime. Torquemada menace les juifs d’expulsion et dresse des buchers. Ménassé de Montessa un converti, collectionneurs de gravures et de livres, reçoit Angel l’enquêteur qui se présente comme rustre mais excellent dessinateur qui recherche l’individu qui placarde des gravures contre les inquisiteurs. Là commence l’enquête sur le meurtre, les gravures, et la rencontre avec Léa la fille de Ménassé. Ce court roman historique, bien écrit, peut intéresser nos lecteurs.                                                           
Lu par Anne Walters - BPT St Laurent du Var
lahensROMAN haïtien:
 Yanick LAHENS,
"DOUCES DÉROUTES"
 224P- Sabine Wespieser 2018
 MOTS-CLÉS:
Haïti-Misère-Violence

Yanick Lahens  nous propose une enquête paradoxale entre douceur et violence, pulsions de désir et de mort, dans ce "bouillon brûlant" qu’est Port au Prince. Le récit débute avec l’assassinat du juge Berthier. L’intrigue est un prétexte pour montrer la réalité de la vie actuelle à Haïti. Les personnages appartiennent à la classe moyenne, bourgeoise ou défavorisée : la chanteuse et fille du juge assassiné, son oncle, vieil homosexuel qui a dû s’exiler pendant sa jeunesse, un jeune avocat stagiaire ambitieux, un poète, un homme de main, un journaliste étranger, des mafieux de la drogue. Le roman avance par petites touches jusqu’à la résolution du meurtre. Avec une écriture imagée, rapide et rythmée, l’auteure offre un tableau assez sombre de son pays qui n’est cependant, ni un cauchemar, ni une carte postale, mais plein de vie et de poésie.
Lu par Dominique Jalliffier - BPT Valbonne
PingeotROMAN français :
Mazarine PINGEOT,
 "MAGDA"
 296P - Julliard 2018, 
MOTS-CLÉS :
 Attentat-Transmission-Introspection-Secret

Inspiré librement de l’affaire Tarnac, le livre est centré sur Magda, mère d’une présumée "terroriste". Cette femme, d’origine allemande, cache un lourd secret. Malgré ses efforts pour mener une vie normale en accord avec ses convictions que sont retraite sociale, liberté de penser, retour aux vraies valeurs et en dépit de tout l’amour donné à son mari et à ses enfants, son passé va la rattraper et sa famille la rejettera. Le roman avance lentement depuis la stupeur ressentie par Magda en voyant à la télévision sa fille Alice arrêtée, la prise en charge de sa petite-fille, les bouleversements occasionnés par son incarcération et puis toutes les procédures pour l’aider à sortir de prison. Ce roman parle de filiation, d’éducation, de non-dits, mais aussi du droit de vivre en marge de la société comme cette communauté d’"autonomes" dont fait partie Alice.
Lu par Marianne Kasiers - BPT Vence

YrsaThriller Islandais
 Yrsa SIGURDARDÓTTIR,
"ADN"
 413P- Actes Sud 2018 - 3*
MOTS-CLÉS:
 Adoption- Psychologie de l’enfant-
Messages codés-Vengeance

Qui pouvait bien vouloir tuer avec tant de sauvagerie Elísa, cette mère de famille islandaise ? Seul témoin sa fille de 7ans, cachée sous le lit, et murée dans le silence depuis. La police la protège et une psy de l'Aide à l'enfance tente de l’interroger. Le meurtre d'une prof de biologie retraitée suit. Pas d’indices, seul un message chiffré laissé par l’assassin. Par ailleurs, Karl, radio amateur, capte sur ondes courtes des suites de nombres qu’il essaie de décoder avec un ami, qui meurt également. Conçu comme un puzzle à partir de la dispersion d’une fratrie, l'auteure nous mène en bateau jusqu'au bout, avec comme thème central les frères et sœurs d'adoption et la psychologie de l’enfant. Machiavélique, glaçant, bouleversant, ce thriller rondement mené tient en haleine jusqu’à un épilogue où ce qui appartenait au passé revient comme un boomerang.
Lu par Joëlle GRENIER – BPT Juan Les Pins