retour

Comité de Lecture du 30 novembre  2017


guezROMAN français : Olivier GUEZ
"LA DISPARITION DE JOSEPH MENGELE"
Grasset/Prix RENAUDOT 2017 ****

MOTS-CLÉS : Après-guerre, Argentine, Nazisme

Parti de Pologne pendant la débâcle de 45 et arrivé en Argentine via Gênes, Josef Mengele va s'établir à Buenos Aires, et chercher à trouver ses marques au sein de la petite communauté nazie déjà installée... Mais ce n'est pas un inconnu, c'est "L'Ange de la Mort", médecin dans le camp d'Auschwitz. Grâce à l'aide financière de sa famille, de riches industriels restés en Allemagne, il va mener pendant un temps la grande vie à Buenos Aires, sous la dictature par Perón, mais en 60 il devra fuir au Brésil car le "grand ménage" débute, chacun cherchant à sauver sa peau, le lâche et geignard Mengele crève de peur... L'auteur a passé trois années sur ce monstre de cruauté pour faire de cette incroyable enquête un "Grand Prix littéraire". Incontournable.
Lu par Christiane Krasnopolski, - BPT Cagnes sur Mer
majdamaniROMAN français : Charif MAJDALANI "L'EMPEREUR A PIED"
Seuil 2017 ****

MOTS-CLÉS : Liban, Famille, Montagne, Descendance, Héritage.

Une saga familiale qui nous conte l'histoire d'un homme hors du commun qui, à force de travail créa un "Empire". Pour survivre à sa légende et garder le fruit de ses efforts, il imposa à ses fils une loi : l'héritage à un seul héritier, le fils ainé qui seul pourra se marier et engendrer. Les cadets devront l'aider à faire prospérer la fortune familiale. Mais ceux-ci, pour réaliser leurs propres rêves, partiront à travers le monde. Un conte des "Mille et une nuits" des temps modernes, foisonnant, conté à travers les récits successifs de voyages des fils cadets, avec comme interlocuteur le narrateur. Bien sûr, les femmes en sont l'ornement mais pas les héroïnes ! Tout le charme de l'Orient !
Lu par Elisabeth Biasibetti, BPT du Port
seigleROMAN français : Jean-Luc SEIGLE
"FEMME A LA MOBYLETTE"
Flammarion 2017 ***

MOTS-CLÉS : Précarité, Amour, Amour maternel, Art

Reine, 35 ans, est au chômage et élève seule ses 3 enfants. Elle survit avec l’inquiétude d’être déchue de ses droits de mère. Elle a cependant des ressources intérieures : la poésie, l’histoire de ses ancêtres féminines et la couture. Après avoir envisagé le pire lors d’une nuit d’insomnie, elle reprend courage et se décide à nettoyer son jardin où elle y découvre une mobylette bleue en état de marche. Grâce à cette mobylette elle trouve une place de thanatopractrice. Elle va rencontrer un peintre qui lui fera redécouvrir l’amour et qui l’aidera à reprendre confiance en elle et à surmonter le départ de ses enfants, récupérés par leur père. Un portrait poignant d’une mère de famille marginale découvrant son talent caché d’artiste. Beaucoup d’émotion dans ce roman qui aborde la solitude, l’ouverture d’esprit et de coeur d’une femme cabossée par la vie, qui se battra jusqu’au bout pour l’amour de ses enfants.
Lu par Dominique Jalliffier - BPT Valbonne
giraudROMAN français : Brigitte GIRAUD
"UN LOUP POUR L'HOMME"
Flammarion 2017 ***

MOTS-CLÉS : Algérie, Guerre, Amitié, Couple

Printemps 1960. Antoine est appelé à rejoindre l’Algérie pendant la guerre. Sa femme Lila est enceinte. Antoine choisit d’être infirmier pour éviter de porter les armes. Il va peu à peu découvrir les horreurs de cette guerre qui ne s’appelle pas ainsi. Il y rencontre Oscar, récemment amputé d’une jambe qui refuse de communiquer. Intrigué et fasciné, Antoine apprivoise patiemment le blessé. Sa femme Lila ne supportant pas l’éloignement, le rejoint à Alger. Un livre fin, subtil et très sensible qui décrit avec beaucoup de précision une jeunesse confrontée à la guerre, à la mort et à la souffrance physique et mentale et qui ne comprend pas vraiment pourquoi elle doit se battre et mourir. Un très beau roman
Lu par Michèle Westrelin – BPT Dante-Gambetta
adimiROMAN français : Kaouther ADIMI,
"NOS RICHESSES"
Seuil-Renaudot Lycéens&Prix du Style 2017 ***

 MOTS-CLÉS: Algérie, Littérature, Edition, Passion

En 1935 Edmond Charlot, 20 ans, ouvre une librairie à Alger avec la volonté de promouvoir de jeunes écrivains de la Méditerranée comme Camus, son ami d'enfance, Jules Roy et bien d'autres. En imaginant son journal intime l'auteur rend compte du combat du jeune homme pour éditer et faire connaître ces grands écrivains. En 2017, Ryad, élève ingénieur à Paris et indifférent à la littérature est envoyé à Alger pour vider et repeindre la toute petite librairie de Charlot qui doit devenir un magasin de beignets...l'occasion pour lui de découvrir l'évolution du pays de ses ancêtres. Bel hommage plein d'émotion.
Lu Par Marguerite Gautier - BPT Beaulieu
cerfROMAN POLICIER français : Franz BARTELT "HOTEL DU GRAND CERF"
Seuil Cadre Noir ***

MOTS-CLÉS : Ardennes belges, Secrets de famille, Rivalités, Burlesque

Dernier été du 20ème siècle, Nicolas Tèque, journaliste parisien, est envoyé à Reugny, petite ville belge des Ardennes, enquêter sur la mort d’une star de cinéma cinquante ans plus tôt, noyée dans sa baignoire à l’Hôtel du Grand Cerf : accident ou meurtre ? Nicolas doit le découvrir. Mais lorsqu’il arrive, un meurtre a été commis, une jeune fille a disparu et le village est en émoi : certes l’homme tué était un sale type mais tout de même! L’inspecteur Vertigo Kulbertus, à 14 jours de son départ à la retraite, est chargé de découvrir l’assassin. Obèse assumé, avec des méthodes pas toujours orthodoxes, il résoudra l’affaire. Roman policier, très noir mais plein d’humour et de burlesque en même temps que de poésie. On adhère très vite.
Lu par Christianne Vulvert - BPT Cagnes sur mer
miloROMAN POLICIER polonais :
Zygmunt MILOSZEWSKI, "INAVOUABLE"
Fleuve Noir 2017 ***

- MOTS-CLÉS: Pologne, Art, İntrigue

Zofia Lorentz est chef du département de biens culturels rattaché au ministère des Affaires étrangères Polonais. Convoquée par le Premier Ministre, elle apprend une nouvelle incroyable, le "Portrait de jeune homme" du peintre Raphaël, perdu et recherché depuis la Seconde Guerre mondiale est localisé chez un particulier aux USA. Cette mission est déclarée "secret d'état", le succès sera pour tous, l'échec seulement celui de Zofia. Accompagnée d'un marchand d'Art, d'un officier des services secrets polonais et d'une voleuse de tableau professionnelle, Zofia s'envole pour New York, étape d'une quête contrariée qui pourrait inverser la lecture de l'Histoire et la politique internationale moderne. Beaucoup de suspense, facile à lire, à conseiller aux lecteurs.
Lu par Nicole Parpirolles - BPT de Beaulieu


Livres non retenus par le Comité de lecture

bennetROMAN USA : Brit BENNETT,
"LE COEUR BATTANT DE NOS MÈRES"
Edit.Autrement 1er roman 2017

- MOTS-CLÉS : Californie-Avortement--Racisme-

« Tous les grands secrets ont un goût particulier ». Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret.
Lu par Francine Bragantini -BPT Juan les Pins
blas-de-roblesROMAN français :
Jean-Marie BLAS DE ROBLÈS,
"DANS L'ÉPAISSEUR DE LA CHAIR"
Zulma 2017 -
MOTS-CLÉS : Algérie, Famille, Colonisation, Déracinement, İdentité

Saga d’une famille française, d’origine espagnole, dont l’histoire se confond avec celle de l ’Algérie. Le père du narrateur, Manuel Cortès, chirurgien de son état, a traversé le 20ème siècle en prenant part aux évènements qui ont marqué cette époque. Parti en mer pour une partie de pêche solitaire, le narrateur tombe à l’eau et reste accroché à son bateau. Cette immersion réelle mais surtout symbolique, plonge notre naufragé dans le passé familial et lui donne l’occasion de rendre un bel hommage à son père. Un récit sincère qui témoigne de la volonté de saisir avec justesse la complexité d'un drame partagé entre différentes communautés. Mais l’auteur de "Là où les tigres sont chez eux" semblait porteur d'une fiction plus prometteuse que cette autobiographie familiale qui n’a parfois que peu d’intérêt pour le lecteur.
 Lu par Evelyne Cosimi - BPT Vence
coatalemESSAI français : Jean-Luc COATALEM,
 "MES PAS VONT AILLEURS "
Stock - Prix FÉMINA ESSAI 2017

 MOTS-CLÉS : Hommage, Écriture, Exploration

L'auteur s'adresse tout au long du livre à Victor Segalen, écrivain-médecin-ethnographe-militaire-voyageur, qui a suivi dès 1903 les traces de Gauguin aux îles Marquises, celles de Rimbaud à Djibouti, qui est allé plusieurs fois en Chine dès 1909, puis qui est revenu mourir (accident ou suicide ?) dans sa Bretagne natale en 1919. Jean-Luc Coatalem partage bien de choses avec Segalen, le goût des voyages, des îles lointaines, de Gauguin, de la Chine, et le reconnaît comme son mentor, mais le lecteur reste bien loin de ces aventures qui semblaient passionnantes, tant le récit s'étire comme un très long monologue. Dommage, l'écriture est belle mais le style est indigeste.
Lu par Geneviève Chauvet - BPT du Port
farrisROMAN POLICIER USA : Peter FARRIS,
"LE DIABLE EN PERSONNE"
Gallmeister 2017 -

MOTS-CLÉS : Traque, Corruption, Amitié

Une fille dans un coffre. Du bruit, des chaos. Elle se réveille, se rendort. Un arrêt, des voix, le coffre s’ouvre, elle bondit, s’enfuit. La traque commence pour Maya, 18 ans, prostituée. Elle plaît à un homme de pouvoir qui l’a laissée entendre des vérités pas bonnes à diffuser. Son souteneur est à sa poursuite. Dans sa fuite, elle arrive chez Léonard, vieux bootlegger bourru, qui vit avec un mannequin en chiffon. Corruption omniprésente, violence, mépris des personnes, blessures physiques et morales mais aussi amitié, fidélité, courage. Un monde de polar en noir et blanc. La trame du roman est classique. Ce qui est intéressant c’est que les gentils peuvent être encore plus méchants que les méchants, que les liens qui se tissent entre Maya et Léonard, deux âmes brisées, ont ce qu’il faut d’ambiguïté. L’intrigue est tendue, le livre plaisant à lire.
Lu par Marième Buchet - BPT St-Laurent-du-Var
monnierROMAN français : Ariane MONNIER
 "LE PRESBYTÈRE"
JC Lattès 1er roman 2017 -

 MOTS-CLÉS : Famille-Apparences-Perversité parentale

Dans les années 1970, un jeune médecin s’installe avec son épouse dans un ancien presbytère isolé. Il entend élever ses enfants en les initiant à la musique et à la morale, tout en les coupant d'un monde jugé néfaste pour leur développement. On pressent très vite que derrière cette façade de famille "parfaite" aux principes éducatifs restrictifs, se cache une histoire qui n'a rien d'aimable...Un premier roman sur la terreur de proximité faite de secrets, d’aveuglement, de déni, d’où surgit une violence qui ne dit jamais son nom et fait son oeuvre de destruction intime. Un premier roman efficacement dérangeant. Je regrette que l'écriture toute en sous-entendus et en ellipses peine à porter un sujet qui aurait pu avoir une approche différente et plus passionnante.
Lu par Joëlle Grenier – BPT Juan Les Pins